01 août, 2019

Claye-Taylor, un duel qui rebondit au triple saut

Le duel entre Christian Taylor, plus beau palmarès de l’histoire du triple saut moderne avec deux titres olympiques et trois médailles d’or mondiales, et Will Claye, son éternel dauphin, a de quoi faire saliver. Le meeting Herculis Monaco les a déjà réunis en IAAF Diamond League, le 12 juillet dernier, avec une victoire du premier nommé grâce à un envol à 17,82 m, soit sept centimètres de mieux que son compatriote américain.

Le scénario avait été le même trois jours plus tôt en Hongrie, lors du Memorial Gyulai Istvan. Sur l’ensemble de leur carrière, le duel 100 % bannière étoilée a tourné 41 fois à l’avantage du premier, contre 26 victoires pour Claye. Et la tendance s’est même accentuée depuis 2015, avec onze victoires en quatorze confrontations pour Taylor !
 
Lors de leurs deux précédentes participations au MEETING DE PARIS, Christian Taylor s’est imposé à chaque fois. Mais Will Claye pourrait bien enfin inverser la tendance. Il est dans la forme de sa vie. Une preuve ? Il a dépassé cette saison pour la première fois la barrière des 18 mètres, en retombant à 18,14 m lors d’un petit meeting à Long Beach (Etats-Unis) le 29 juin. Soit le meilleur triple saut de l’année, qui lui permet de figurer désormais à la troisième place des bilans tous temps, derrière le recordman du monde Jonathan Edwards (18,29 m) et l’inévitable Taylor (18,21 m). Le record du monde est en danger. Et s’il tombait le 24 août, lors du MEETING DE PARIS ?