04 juillet, 2014

Point Presse Shelly Ann FRASER PRYCE

Je ne peux pas dire que je suis à 100% de mes moyens aujourd’hui. Mais tous les athlètes ont des problèmes et des blessures. Cela est inhérent au sport, quand vous essayez de repousser vos limites vous aurez toujours des petits soucis. Mais ça a été 2 mois un peu compliqués, c’est une situation inhabituelle pour moi. Donc on va voir ce qu’il se passe demain, ça sera ma première course depuis Rome. Je vais juste chercher à terminer la course et à aller le plus rapidement possible. Compte tenu de la densité chez les filles, il n’y a pas le droit à l’erreur. J’ai besoin de courses difficiles pour voir où j’en suis. Je vais participer aux Jeux du Commonwealth, mais je ne sais pas encore quelles courses je vais faire.