02 août, 2019

Stefanidi et Morris à haute altitude

La Grecque et l’Américaine se tiennent dans un mouchoir de poche. Le MEETING DE PARIS, samedi 24 août, pourrait leur permettre de marquer des points à un peu plus d’un mois des Mondiaux.

La perche masculine a l’habitude d’être sur le devant de la scène lors du MEETING DE PARIS grâce à Renaud Lavillenie, le héros des supporters français. Mais le concours féminin vaudra lui aussi bien plus qu’un coup d’œil cette année, avec le duel à haute altitude entre Katerina Stefanidi et Sandi Morris. La Grecque et l’Américaine se livrent une bataille au sommet depuis plusieurs saisons. Dans leur face à face, la balance penche en faveur de la première nommée avec une marge de cinq succès (16 à 11).

Niveau records personnels, c’est l’inverse. Sandi Morris domine Katerina Stefanidi avec une marque de référence à cinq mètres, soit neuf centimètres de plus que son adversaire. C’est aussi la représentante de la bannière étoilée qui détient la meilleure performance mondiale de l’année avec un envol à 4,85 m lors des Trials à Des Moines, soit deux centimètres de mieux que Stefanidi. Une domination qui ne se traduit pas sur le plan du palmarès, puisque c’est bien l’Hellène qui accumule les honneurs. Elle a été sacrée championne olympique en 2016 à Rio et championne du monde en 2017 à Londres, des compétitions lors desquelles l’Américaine a dû se contenter à chaque fois de l’argent.

Cette dernière aimerait enfin inverser la tendance. La première partie de la saison penche en sa faveur, puisqu’une première place à Paris, le samedi 24 août, lui assurerait une troisième victoire de rang en IAAF Diamond League après Rome et Rabat. Mais la Grecque, titrée lors de son championnat national, n’a pas dit son dernier mot. A un peu plus d’un mois des championnats du monde de Doha, l’occasion est belle de prendre un petit ascendant psychologique.